Cancer de la prostate : A quoi ressemblera le parcours de soin en 2030 ?

2 commentaires sur Cancer de la prostate : A quoi ressemblera le parcours de soin en 2030 ?
Cancer de la prostate : A quoi ressemblera le parcours de soin en 2030 ?

Pour construire l’hA?pital du futur, prA�voir les dA�penses de l’assurance maladie, ou tout simplement repA�rer les innovations prometteuses dans la prise en charge du cancer de la prostate, l’Administrateur gA�nA�ral des donnA�es et le cabinet La mA?tis publient une visualisation de donnA�es qui montre le volume de publications scientifiques pour 70 innovations depuis 30 ans et prA�dit les volumes de publications pour les 15 prochaines annA�es.

PrA�dire le parcours de soin

Construire un nouvel hA?pital suppose d’anticiper ce que sera le parcours de soin pour diffA�rentes pathologies dans les 5, 10 ou 15 ans A� venir. On ne construit pas un hA?pital de la mA?me maniA?re si on prA�voit une hausse de la surveillance active des patients ou au contraire une permanence des soins lourds. Dans le premier cas, on suit le patient rA�guliA?rement en soins ambulatoires alors que dans le second cas, il est nA�cessaire de pouvoir hA�berger le patient A� l’hA?pital.

Anticiper le progrA?s mA�dical est aussi un A�lA�ment important pour le financement du systA?me de soins. En effet, les amA�liorations dans la prA�vention, dans la dA�tection ou dans le traitement d’une pathologie peuvent avoir des consA�quences importantes. Par exemple, le dA�veloppement d’outils de dA�tection de plus en plus prA�cis permettrait de rA�duire le nombre de personnes qui entrent dans un parcours diagnostic parfois lourd. Par ailleurs, l’amA�lioration des outils de diagnostic peut conduire A� A�carter des patients du parcours de soins : certaines pathologies peu agressives, da��A�volution trA?s lente, pourraient donner lieu A� une simple surveillance et permettrait ainsi d’A�viter des traitements inutiles.

Mesurer et prA�dire l’intA�rA?t de la communautA� scientifique pour chaque innovation

A� PubMed sera dA�sormais disponible gratuitement pour le peuple amA�ricain (a��) Son accA?s libre pourrait contribuer bien plus A� la rA�forme et A� la qualitA� du systA?me de soins amA�ricain que tout ce que nous avons tentA� de faire jusqua��ici A�. Al Gore, confA�rence de presse au Capitole le 26 juin 1997.

En dA�cidant d’ouvrir la base de donnA�es de la BibliothA?que amA�ricaine de mA�decine (PubMed) en 1997, le gouvernement amA�ricain a A�tA� prA�curseur du mouvement de l’open data. Cette base de donnA�es bibliographique contient l’ensemble des publications en mA�decine avec le titre, le rA�sumA�, la date de publication, le nom des auteurs et le nom de la revue. Le cabinet La mA?tis a d’abord dA�terminA� unA�ensemble de mots-clA�s soigneusement choisis pour identifier chacune des innovations mA�dicales dans la prise en charge du cancer de la prostate de 1980 A� 2015. Il a ensuite fouillA� les donnA�es pour analyser le nombre de publications les concernant et mesurA� le buzz scientifique de chaque innovation.

A� partir de ces donnA�es, on peut remarquer des constantes dans la diffusion de chaque innovation. Le modA?le le plus cA�lA?bre est connu sous le nom de courbe A� Hype A� du cabinet de consulting Gartner. Selon ce modA?le, aprA?s un moment d’excitation, les attentes autour da��une innovation connaissent une phase de dA�ception et se stabilisent ensuite autour de son vrai niveau d’intA�rA?t. La mA?tis a ainsi identifiA� 8 modA?les de diffusion de l’innovation propres A� la littA�rature mA�dicale et est capable d’associer chacune des 70 innovations A�tudiA�es A� l’un de ces modA?les. Ce sont ces modA?les qui permettent de prA�dire les volumes de publications A� l’horizon 2030.

Un outil pour naviguer dans les donnA�es

L’analyse de La mA?tis peut A?tre utile pour un grand nombre d’acteurs. L’Administrateur gA�nA�ral des donnA�es et La mA?tis se sont associA�s pour dA�velopper un outil de visualisation qui permet A� chacun de naviguer dans les donnA�es. L’outil distingue quatre niveaux de zooms, du plus dA�taillA� (zoom 1) aux grandes tendances de la recherche (zoom 4) et propose A� chaque fois une visualisation du volume de publications associA�es de 1980 A� 2015 ainsi qu’une prA�diction jusqu’A� 2030.

Outre sa dimension prospective, l’outil est aussi une visualisation de la littA�rature scientifique. Le volume de publications scientifiques dans un domaine prA�cis est devenu aujourd’hui tellement important qu’il est essentiel de dA�velopper des outils qui donnent une vision synthA�tique de la recherche. Cet outil pourrait A?tre utile A� des usages variA�s. Il pourrait en effet permettre aux chercheurs et aux spA�cialistes d’analyser les grandes tendances dans leur domaine ; aux responsables des politiques de santA� de construire des hA?pitaux anticipant au mieux le progrA?s mA�dical ; aux mA�decins gA�nA�ralistes d’avoir une idA�e synthA�tique des innovations les plus prometteuses et mA?me aux patients experts d’avoir connaissance des diffA�rentes solutions pour pouvoir dialoguer avec leur mA�decin.

Au-delA� de l’analyse de la prise en charge du cancer de la prostate, cet outil montre la richesse potentielle de l’analyse des donnA�es sA�mantiques. Cette exploration de la littA�rature scientifique pourrait avoir de nombreuses autres applications dans d’autres domaines de la recherche.

Les travaux sont dA�sormais rendus publics sur la plateforme Data.gouv.fr pour favoriser des collaborations avec des partenaires publics et privA�s autour de cette innovation. Des travaux ont A�tA� engagA�s avec l’Association franA�aise d’urologie (AFU) pour affiner les rA�sultats.

AccA�dez A� la dataviz

À propos de l'auteur:

2 Commentaires

  1. » Le CFIB  - 01/04/2016 - 07:11
    /

    […] ·     Cas d’usage de visualisation de données complexes dans la recherche biomédicale et l’innovation dans la lutte contre le cancer Philippe Charlot, CEO, La Métis – Data Scientists Yves Rinato, fondateur et designer associé, Intactile Design Plus d’informations sur ce retour d’expérience ici […]

Haut de page