En complément des compétences internes des datascientists d’Etalab, un marché-cadre a été établi en 2015 pour renforcer l’appui fourni aux administrations en matières de datasciences. Les ministères peuvent donc utiliser ce véhicule pour mener des projets de datasciences.

Annoncé dans le premier rapport de l’Administrateur Général des Données, cet appui couvre différents aspects :

  • recherche et exploration de données,
  • analyse de données,
  • modèles prédictifs,
  • détection de signaux faibles,
  • classifications et restitution des résultats adaptés selon le besoin (tableaux de bord, outils d’aide à la décision, datavisualisation)….

Le dépouillement des nombreuses offres reçues a été réalisé par le SGMAP avec le concours de plusieurs ministères et de l’Agence nationale pour la sécurité des systèmes d’information (ANSSI) qui interviendra également dans la rédaction et l’attribution des marchés subséquents. La sélection s’est opérée sur les compétences techniques des entreprises et sur leur caractère innovant. Considérées comme des vecteurs de réussites de l’appui de la DINSIC en matière de science des données, la capacité à travailler en mode agile ainsi que la garantie que les entreprises transfèrent leurs compétences ont aussi été des critères de sélection.

Les prestataires sont systématiquement pilotés par les équipes d’Etalab et de la DINSIC, qui apportent leur expérience des projets de modernisation par la donnée. Un cadre sécurisant pour les administrations et pour les citoyens a également été établi à cette fin (notamment en matière de protection des données).

Les 10 prestataires retenus ont été publiés au BOAMP : Voir la liste détaillée des attributaires

Haut de page