Nous recherchons par notre exploitation des données à assister les agents publics dans leur prise de décision. Pour cela, il nous faut bien évidemment des données associées à cette décision mais aussi que les solutions apportées soient activables et mesurables.

Ces deux derniers termes méritent d’être précisés.

Par activable, nous entendons travailler sur des éléments ayant une application opérationnelle concrète. Nous ne souhaitons pas illustrer, observer ou même comprendre en tant que tel mais à utiliser les données pour aider une prise de décision. A titre d’exemple, voici une liste de questions/décisions auxquelles nous pourrions répondre:

  • Combien de temps va durer cet événement ?
  • Vers qui, ou vers où, ai-je le plus intérêt à orienter cette personne ?
  • Dois-je tourner à gauche ou à droite ?
  • Dois-je acheter ça ? À quel prix ?
  • Est-ce le moment de lancer une procédure particulière en prévision de délais importants ? Puis-je l’anticiper ?
  • Comment organiser les rotations d’effectifs pour faire face à la demande ?
  • Par où commencer ?

Le caractère mesurable des solutions apportées est tout aussi important. Il vient de l’intérêt de pouvoir vérifier l’efficacité de la solution apportée et de s’assurer que la décision prise est véritablement meilleure. Être en mesure d’évaluer le changement est également lié aux méthodes de traitement des données utilisées : nous avons souvent besoin d’une boucle de rétro-action : c’est le principe des systèmes apprenant.

Appuyer une décision mesurable et activable, aboutir à un résultat concret s’inscrit dans notre mission de modernisation de l’action publique. Nous intervenons donc en priorité lorsque notre utilisation des données est vouée à donner lieu à une application. Pour ce faire, nous nous efforçons de modifier au minimum les processus déjà en place en ciblant les éléments qui n’impliqueraient pas de changements radicaux, ou en nous livrant à des expérimentations.

L’analyse des données ne pouvant se passer de l’expérience métier, le soutien de l’administration partenaire est primordiale. Le projet doit être porté par les acteurs en nous faisant découvrir le terrain, en nous aidant à comprendre les données et en nous communiquant leurs intuitions.


Les grands thèmes sur lesquels nous pouvons intervenir sont :

  • Détecter des signaux faibles difficile à percevoir, trouver des corrélations inattendues.
  • Aider à la priorisation, par exemple pour cibler les immeubles qui ont le plus besoin d’une inspection de prévention incendie (comme cela a été fait avec succès à New York).
  • Déterminer des tendances permettant de prédire des événements (vols de voitures, temps d’arrivée aux urgences).
  • Fournir des algorithmes de recommandations tels que ceux utilisés par le commerce en ligne.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à visiter notre FAQ.

 

Haut de page